De Salt Lake City à Détroit – Du 1er au 30 Septembre 2014 1

Nous voila donc ce mercredi matin chez Diesel Injection … premier contact avec Austin, un Texan à l’anglais incompréhensible qui plus est a le bon gout de chiquer et de cracher par terre toutes les cinq minutes. Ambiance ! Lui aussi trouve que notre moteur sonne normalement ! Le chant d’un diésel américain alors ! Après quelques minutes c’est ok pour le passage au banc, reste à trouver un garage pour les démonter car ici c’est juste un labo ! Finalement 15 minutes plus tard le chef d’atelier décide de le faire lui même, nous voilà soulagés. On cherche un hôtel puisque nous ne sommes plus en Amérique du sud, on ne bivouaque pas dans les garages ! Le verdict tombe 2 jours plus tard : 2 injecteurs doivent être réparés et 2 autres à tarer ! Le hic c’est qu’il faut commander les pièces en Allemagne chez Bosh, va falloir patienter une bonne semaine ! L’hôtel est assez loin du centre et même s’il règne une atmosphère assez paisible à Salt Lake City, ce n’est pas la ville la plus attrayante du monde. Alors on loue une voiture pour la semaine histoire de ne pas être comme des lions en cage dans notre piaule d’hôtel. Visite du centre avec tous les monuments Mormons (L’église de Jésus-Christ des saints des derniers jours … on vous passe les détails).

Usa - Utah - Salt lake City (13)_thumbUsa - Utah - Salt lake City (9)_thumbUsa - Utah - Salt lake City (12)_thumb

Un petit coté austère qui contraste avec tous les gens déguisés que nous croisons. Il y a un grand rassemblement « Comics » au Salt Palace Convention Center. Des super-héros à tous les coins de rues, excellent ! Le centre de congrès a une capacité de 21000 places assises ça vous donne une idée du nombre de spiderman, batman et autre Jedi au m2 !

Usa - Utah - Salt lake City (4)_thumbUsa - Utah - Salt lake City (7)_thumbUsa - Utah - Salt lake City (8)_thumbUsa - Utah - Salt lake City (14)_thumb

Usa - Utah - Salt lake City (17)_thumbUsa - Utah - Salt lake City (22)_thumbUsa - Utah - Salt lake City (28)_thumbUsa - Utah - Salt lake City (30)_thumb

On passe une autre journée avec les bisons d’Antelope Island sur le Lac Salé.

Usa - Utah - Antelope Island (2)_thumbUsa - Utah - Antelope Island (4)_thumbUsa - Utah - Antelope Island (5)_thumb

Usa - Utah - Antelope Island (10)_thumbUsa - Utah - Antelope Island (9)_thumbUsa - Utah - Antelope Island (21)_thumb

Usa - Utah - Antelope Island (11)_thumbUsa - Utah - Antelope Island (12)_thumb

Sur la route Halloween se prépare, c’est au moins aussi important que Noël ou Thanksgiving !

Usa - Utah - Route Antelope Island (1)_thumb[2]

Usa - Utah - Route Antelope Island (2)_thumb[1]Usa - Utah - Route Antelope Island (3)_thumb[1]

Puis quelques balades dans les magnifiques montagnes environnantes du coté de Park City, ancien village olympique des JO d’hiver de 2002. On restera un moment admirer les entrainements de ski freestyle. Les gars passent aussi beaucoup de temps dans notre nouvelle caisse !

Usa - Utah - Park City (2)_thumbUsa - Utah - Park City (3)_thumb

Usa - Utah - Park City (14)_thumbUsa - Utah - Park City (11)_thumbUsa - Utah - Salt lake City (37)_thumb

Usa - Utah - Park City (15)_thumbUsa - Utah - Salt lake City (34)_thumb

Après une douzaine de jours on récupère enfin notre maison, terminé la fumée et surtout terminé les claquements. Trop contents nous repartons directement vers Bryce Canyon reprendre le périple là où il en était ! On stoppe de nouveau au camping de Red Canyon et mardi on fait route vers le parc national Kodachrome. Arrivés sur place, on commence comme d’habitude par checker le camping. Encore une fois c’est complet, décidément c’est plus compliqué de trouver des places en ce mois de septembre que ça ne l’était au mois d’aout : les retraités américains se lèvent plus tôt que nous on dirait ! On passe une bonne demie journée dans le parc, petite balade, pique nique …

Usa - Utah - Kodachrome NationalPark_thumb[1]

Usa - Utah - Kodachrome National Park (1)_thumbUsa - Utah - Kodachrome National Park (8)_thumb

Usa - Utah - Kodachrome National Park (4)_thumbUsa - Utah - Kodachrome National Park (11)_thumb

puis on va s’installer pour le reste de la journée sur un joli bivouac que le Park Ranger nous a indiqué. Un petit coin de nature à 2 km du de l’entrée du parc, bien mieux que le camping, seuls au monde, comme on aime !

Usa - Utah - Kodachrome National Park (18)_thumb[1]

L’étape suivante se sont 2 slots canyons. Sur la route quelques belles côtes, on va pouvoir tester nos nouveaux injecteurs … mais au bout de quelques km force est de constater que c’est toujours laborieux, le camion peine à monter. Un peu plus loin un panneau nous annonce un raidillon à 12% ! Ça grimpe sec, alors on y va tranquilou, en seconde, lorsque un énorme Pok se fait entendre dans le compartiment moteur. On stoppe sur le bas coté, pendant quelques instants on craint le pire. Mais la perte de puissance immédiate me fait rapidement pensé à une durite d’air … bingo en sortie de turbo, elle est simplement déboitée, conséquence d’un mauvais serrage chez Industrial injection ! Donc plus de peur que de mal. On fini par une quarantaine de kilomètres de piste pour rejoindre notre objectif du jour. Mais après la durite d’air ce sont les freins qui donnent quelques signes de faiblesse. Au km 20, un petit bruit métallique suivi quelque centaines de mètres plus loin d’un gros bruit métallique ! Aie, c’est à l’avant gauche du véhicule, je soupçonne une casse au niveau de l’amortisseur ou du ressort de suspension. Au premier coup d’œil je ne vois rien alors on sort le cric pour y voir plus clair. Mais tout semble normal de ce coté là alors je me glisse sous le camion. Il me faudra plusieurs minutes pour remarquer qu’il manque un boulon de fixation sur le support d’étrier de frein, rien que ça … je maudis le dernier gars qui s’est occupé des disques ! Allez, pendant que j’enlève la roue Morgane et Lukas partent à la chasse au boulon sur cette piste caillouteuse. Mais il était écrit que rien ne nous empêcherait d’avancer aujourd’hui et à peine 10 minutes plus tard ils reviennent avec la pièce manquante ! On resserre tout ça, Morgane un peu éprouvée par ce bout de journée préfère faire demi tour mais je m’obstine, ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort … du moins je l’espère. Alors on continue la petite vingtaine de bornes qui nous sépare du Peek a Boo slot canyon en prenant soin de faire quelques stops pour vérifier le serrage du fameux boulon.

S’en suivront 3 bonnes heures à se balader dans ces fentes. Quelle régalade pour les enfants, ils passent partout sans encombre ce qui n’est pas tout le temps notre cas. Il faut régulièrement enlever le sac à dos pour se faufiler car c’est vraiment étroit, il faut aussi grimper, ramper, sauter … bref on passe un vrai bon moment et les petits ennuis mécaniques sont oubliés l’espace de quelques heures.

Usa - Utah - Peek a boo Slot Canyon (1)_thumbUsa - Utah - Peek a boo Slot Canyon (3)_thumbUsa - Utah - Peek a boo Slot Canyon (7)_thumb

Usa - Utah - Peek a boo Slot Canyon (5)_thumbUsa - Utah - Peek a boo Slot Canyon (6)_thumb

Usa - Utah - Peek a boo Slot Canyon (8)_thumbUsa - Utah - Peek a boo Slot Canyon (11)_thumbUsa - Utah - Peek a boo Slot Canyon (14)_thumbUsa - Utah - Peek a boo Slot Canyon (15)_thumb

Retour sur nos pas, on refait 20 km en mode escargot et on bivouaque à Devil’s garden … encore un chouette endroit. On y passe même une grande partie du mercredi.

Usa - Utah - Devils Garden (5)_thumbUsa - Utah - Devils Garden (12)_thumb

Usa - Utah - Devils Garden (11)_thumbUsa - Utah - Devils Garden (13)_thumbUsa - Utah - Devils Garden (16)_thumb

Usa - Utah - Devils Garden (18)_thumbUsa - Utah - Devils Garden (6)_thumbUsa - Utah - Devils Garden (8)_thumb

Alors qu’on s’apprête à lever le camp, une famille américaine nous demande de l’aide : Ils ont perdu leur clé de voiture. Évidemment il n’y a aucun réseau téléphonique là ou nous sommes et ils ne peuvent joindre le loueur pour avoir une solution de remplacement. Avec un bébé de quelques mois dans les bras ils sont bloqués là, à 100km de leur camp de base. Après 2h de recherches infructueuses il n’y a pas cinquante solutions, ils chargent toutes leurs affaires dans le CC (et il y en a beaucoup) et c’est parti pour 100 bornes, on retourne au Parc National Kodachrome où se trouve leur tente. La nuit tombe et c’est un peu long puisque nos freins nous font toujours quelques misères, ça tremble toujours dans la direction malgré le boulon retrouvé et resserré. On squatte leur emplacement pour la nuit et on leur offre notre vieille bâche pour abriter toutes leurs affaires puisque leur tente est toute petite. Au petit matin il pleut, on leur souhaite bon courage et on reprend notre marche, en avant cette fois. Quelques heures d’une route sinueuse, ça monte beaucoup et ça descend d’autant, nos nerfs sont mis à rude épreuve. On n’avance pas en côte et la gestion des descentes est éprouvante pour le chauffeur et pour la passagère qui n’y peut rien mais qui essaye en vain de freiner quand même. Pour économiser nos disques et nos plaquettes on utilise au maximum le frein moteur donc c’est en seconde voir en première quand la pente est forte que l’on descend les montagnes de l’Utah. La route est interminable ! En début d’aprèm nous rejoignons la route 24, aux alentours de Canyonlands National Park. Va falloir prendre une décision car il va être difficile de continuer comme cela. La route est encore longue et un nombre certain de canyons et montagnes restent à franchir. On s’accorde une bonne pause dans une station service pour réfléchir aux solutions qui s’offrent à nous. Il est évident que l’on va devoir repasser par la case garage mais à quel moment ? On étudie la route initialement prévue … pas de grande ville sur notre chemin ça veut dire encore au moins 12 jours à rouler comme cela. Difficile à imaginer, on ne peut pas prendre ce risque. D’autant que nous savons depuis quelques temps maintenant que nous ne rentrerons pas en France avec le camping car, il passera l’hiver à Montréal avant de reprendre la route avec une autre famille d’aventuriers, on se doit de leur laisser un véhicule en bon état de marche. La décision est difficile à prendre puisque nous allons devoir faire une croix sur quelques icônes comme Valley of the Gods, Monument Valley, Arches et plein d’autres choses encore mais ce voyage nous aura au moins appris une chose : relativiser. Nous aimons tellement ces immensités qu’on se dit qu’on reviendra forcement par ici un de ces quatre, finir cette boucle et en commencer d’autres ! Alors on repart vers Salt Lake city, au moins là bas nous avons un garage susceptible de nous aider.

Quelques heures plus tard nous revoilà en terre connue. Industrial injection est fermé ce samedi alors on en profite pour aller faire un saut chez leurs confrères spécialisés pneus et freinage. 3h plus tard les freins ont été checké, on a commandé les pneus …

Usa - Utah - Salt Lake City 2 (1)Usa - Utah - Salt Lake City 2 (6)

On décide de retourner à Antelope Island sur le Lac Salé passer la fin de weekend ce sera plus agréable que de dormir sur un parking en ville.

Lundi matin le camion est à nouveau entre les mains des mécanos. Le turbo pourrait être à l’origine de la perte de puissante, alors ils vont le démonter. Nouveau séjour à l’hôtel, on commence à trouver le temps long, ça gamberge dans les têtes ! Alors on fixe une date de retour définitive, on prend des billets sur le dernier vol direct Montréal/Nantes de la saison car ça nous arrange bien de ne pas passer par Paris, de ne pas avoir à changer d’aéroport ou de prendre le train ! Quelques clics et c’est fait : nous décollerons le 13 octobre 2014 soit 20 mois jour pour jour depuis nos premiers pas à Buenos Aires. Cinq nouvelles journées passent avant que l’on récupère le CC, le turbo était effectivement encrassé ! On passe changer nos pneus commandé la semaine précédente et il est temps de reprendre la route. Mais là encore trop de jours perdus, nous n’irons pas à Yellowstone ou New York, ce serait trop la course contre la montre. Direction Montréal, terminus de l’aventure, même si dans nos têtes elle est déjà «un peu» terminée ! Le Gps indique 3596 km , ça parait beaucoup mais finalement assez peu au vu de ce que l’on a déjà parcouru ! Pas le temps de tergiverser sur l’état de santé du moteur puisque ça grimpe immédiatement à la sortie de Salt Lake : En cinquième quasiment tout du long, un petit coup de 4ième de temps à autre pour relancer la machine … bon ce n’est toujours pas un V8 qui grimpe aux arbres, mais notre CC a retrouvé son peps, nous sommes contents. Les jours suivants se suivent et se ressemblent : des kilomètres d’autoroutes, des tas de camions qui roulent très vite et quelques convois comme celui ci, gros camping car, gros pickup en remorque derriere et la Harley dans la benne ! Sont forts ces Ricains !

Usa - Route Montréal (2)

Usa - Route Montréal (3)Usa - Route Montréal (4)

Aux paysages montagneux et relativement désertiques se succèdent de grandes plaines puis de grands champs de blé, de maïs … rien de très attrayant alors on roule, on roule, on roule ! On se fait un petit break dans un State Park au bord de la rivière Illinois pour les 7 ans d’Hugo, à Marseilles ça ne s’invente pas !

Usa - 7ans Hugo (1)Usa - 7ans Hugo (3)

Usa - 7ans Hugo (10)Usa - 7ans Hugo (7)

Hugo et  lapin crétin … même dentiste on dirait !

Usa - 7ans Hugo (9)Usa - 7ans Hugo (12)Usa - 7ans Hugo (16)

Usa - 7ans Hugo (17)Usa - 7ans Hugo (19)

Encore 2 jours de route et nous voilà du coté de Détroit, reste à franchir la rivière du même nom pour entrer au Canada. On quitte les États Unis d’Amérique avec un petit sentiment d’inachevé mais on reviendra c’est sur car on a adoré. Nature, paysages à couper le souffle bien sûr, mais aussi une population loin de l’image que l’on peut en avoir. Les Ricains ont tout le temps été courtois, serviables et accueillants … A méditer !

Nous voilà au poste frontière canadien, les formalités administratives sont vites expédiées. A peine 5 minutes, on ne descend même pas du camion ! Nos passeports reçoivent leur dernier tampon et c’est parti pour Montréal.

(7394)

Un commentaire sur “De Salt Lake City à Détroit – Du 1er au 30 Septembre 2014

  1. Répondre Nico nov 26, 2014 17 h 16 min

    Ah ouais, vous faites pas semblant pour les plans « galère mécanique »! En tout cas, on est à 200% d’accord sur le bilan USA! Qu’est ce que ça donne envie d’y retourner!
    On vous embrasse!

    Nico et Nad!

Laisser un commentaire