De Buenos Aires à Azul – 18 au 25 Février 2012 7

Vendredi 15 février, je passe dans les bureaux de la compagnie maritime faire les papiers pour la récupération du CC … et sortir à nouveau le porte monnaie ! On a racké au Havre pour le transit par cargo jusqu’en Argentine, mais il faut repayer cette même compagnie à l’arrivée pour qu’elle nous délivre le sésame donnant l’accès au port pour le dédouanement. Douanes qui au passage en prennent un peu aussi, bien entendu … faut que je pense à changer de métier ! Bref le cargo arrive ce dimanche, ça décharge lundi et nous pourrons le récupérer mardi si tout va bien.

Lundi nous quittons notre auberge de Buenos Aires dans l’après midi, en bus,  pour un hôtel de Zárate, petite ville à 100km plus au nord, avec son port spécialisé dans le fret de véhicules.

Pour la suite ça pourrait s’appeler « Quand 4 Grains de sel rencontre quelques Grains de sables … » :

Mardi tout s’était bien passé pour la récupération du CC jusqu’au moment ou je découvre l’avarie sur la capucine !!! Là, tu sais de suite que tout ne va pas être simple, à commencer par faire un constat. D’après le responsable du port l’avarie à été notifiée à la descente du bateau par son équipe  l’accident aurais donc eu lieu sur le cargo. Je repartirais donc du port avec en tout et pour tout un papier faisant état du véhicule à sa sortie du bateau. Pour la partie assurance on vous passe les détails: garage, expert, devis … bref la procédure habituelle que nous connaissons tous. Mais ce n’est déjà pas simple quand on est en France alors qu’est ce que ça va être vu d’Argentine ? Avant de trouver un garage qui puisse faire ce genre de réparation puis mandater un expert … je pense qu’il sera déjà temps de rentrer en France. Ce qui est sur c’est que nous devons réparer vite et bien pour éviter à tous prix les infiltrations d’eau qui hypothèqueraient la suite du voyage. A vrai dire on avait rêver d’un début de périple un peu différent … mais bon, on voulait sortir de notre routine, on rêvait d’aventures, nous voila servis, et à peine quelques heures pour se mettre dans le bain !

Incident Camping car (1)

Donc me voila sorti du port. Morgane, les enfants ainsi qu’Arnaud et Hélène (qui comme nous commencent un périple d’un an) m’attendent à l’extérieur. Evidemment c’est le premier jour de pluie depuis notre arrivée, on protège donc la blessure comme on peut avant de prendre la route. On suivra Arnaud et Hélène dans leur camping pour la nuit … mais c’est tellement boueux qu’on stationnera à l’entrée du camping, sous un pont. C’est plus que rustique et c’est plein de moustiques, on dort comme on peut dans le le camion … belle Ambiance ! Mercredi, on passe une bonne partie de la journée à réaménager la maison puis on quitte nos amis (Encore merci à eux pour le soutien !) pour redescendre vers Buenos aires … en route nous trouvons de l’eau et une bouteille de gaz, c’est déjà ça.

1ere nuit Zarate ! (2)1ere nuit Zarate ! (3)

Reamenagement CC (2)Reamenagement CC (14)

 

Vu la grosse circulation on squattera sur le parking d’une station service pour la nuit. La poisse continue, la pompe à eau ne marche pas, les restaurants alentours sont fermés  et il tombe des cordes ! ça commence à être rude pour le moral. Deux jours qu’on n’a pas eu un vrai repas dans le ventre, qu’on ne s’est pas lavé … et il faut maintenant décidé de la suite, rester ou pas sur BA pour réparer ? Cette dernière nuit agitée va nous donner la réponse : on trasse, direction le sud ! Jeudi aprèm nous voila au camping municipal d’Azul, le plein de courses fait à Carrefour. On respire enfin, les galères techniques restent à gérer mais ici c’est vert, c’est calme, le soleil et la chaleur sont de retour et les enfants on de l’espace pour courir.

 

Camping Azul (34)Camping Azul (14)Camping Azul (20)

 

Vendredi, après une super nuit pour tout le monde, c’est petit déjeuner dehors, école avec maman à l’ombre de arbres pour Lukas et Hugo et bricolage pour papa … changement du pansement sur la capucine, à priori pas d’infiltration, c’est sec malgré les pluies diluviennes de l’avant veille. Stockage des jerrycans de carburants dessous, et démontage complet de la pompe a eau … 13h on peut faire péter la bière fraiche, tout fonctionne à nouveau. Dans l’aprèm le responsable du camping nous amène dans un petit atelier qui fait de la réparation de plastiques, genre pare-choc de voiture. Il regarde attentivement et nous dit qu’il peut essayer de nous dépanner. Rdv est pris pour le lendemain matin, 4 ou 5 heures de boulot d’après lui… ??? Euh c’est possible ça ? Bon de toute façon on n’a pas grand chose à perdre, on verra le résultat demain ! La soirée se termine avec les voisins argentins autour d’un feu et de pizzas maison cuite au bbq. Les enfants commencent à demander des traductions en espagnol pour jouer avec les autres … bref ça fait du bien.

Reparation Pompe à eau (1)Réparation Camping Car (2)

Soirée Pizza improvisée (1)Camping Azul (11)

Vendredi, nous passerons donc la journée en ville pour la réparation … le gars  réussit à retaper et à redresser les parties métalliques. Vis à bois, vis métaux, il parvient à faire tenir tous les morceaux entre eux. Ensuite vient le travail de résine, d’étanchéité … 17h30 c’est fini, il nous a fait un joli boulot le monsieur. Nous  décidons même de rester 2 jours de plus à Azul afin qu’il puisse terminer le boulot lundi avec un peu de peinture.

Reparation Camping Car (9)Reparation Camping Car (12)

Reparation Camping Car (11)Reparation Camping Car (21)Reparation Camping Car (17)

Réparation Camping Car (7)

(2784)

7 commentaires sur “De Buenos Aires à Azul – 18 au 25 Février 2012

  1. Répondre tante Marthe mar 3, 2013 18 h 00 min

    votre site, c’était bien pour que nous en profitions à distance non????????????et bien vous faîtes fort, bravo aux reporters, photographes, et surtout continuez de nous faire voyager (presque avec vous!)bises de la « Tante »

  2. Répondre les 6 berrou (dav) fév 28, 2013 22 h 40 min

    eh bien chapeau bas pour ce démarrage en trombe mais vaux mieux avoir des petits problèmes tout de suite et être tranquille plus tard bonne continuation a vous
    gros bisous famille berrou

  3. Répondre camlepiaf fév 28, 2013 10 h 33 min

    Bon ben comme d’hab, c’est le petit garagiste de province qui te sauve , il a bien bossé ….début difficile mais on n’avait pas dit que ce se serait le club med non plus …. Rassurez vous même vos galères nous apparaissent exotiques et enviables vu d’ici…. Tenez le coup , prenez vos marques , le meilleur reste à venir…..on vous aime
    Cam and ci
    Les photos ça fait du bien merci

  4. Répondre LuluBé fév 27, 2013 11 h 56 min

    Effectivement pour de l’aventure c’est de l’aventure !!!
    L’hospitalité et la solidarité locale ont bien fonctionnées !
    C’est super ! Bravo au manitou de la carrosserie et quincaillerie !
    Bonne continuation et gros bisous à vous quatres
    A bientôt

  5. Répondre POLO fév 27, 2013 10 h 24 min

    Une belle galère pour commencer, ça fait un peu cliché, non ? ;-)
    Bonne route pour la suite

  6. Répondre YkAo fév 26, 2013 14 h 42 min

    Je ne savais pas que les Gelcoateurs argentins étaient des artistes….Il y a encore du boulot sur la R16 family….mais j’ai confiance…

    kenavo

  7. Répondre juju fév 25, 2013 19 h 25 min

    Et ben chapeau bas pour commencer !!!!!!
    Et super reparation :) Baracouda !

Laisser un commentaire