Du 20 Octobre au 14 Novembre – D’Abancay à Los Organos 5

Dimanche on lève le camp il va falloir se remettre sérieusement en route car cela fait déjà 1 mois que nous sommes au Pérou et on a à peine dépassé Cusco ! On opte pour les petites routes de montagne pour rejoindre la cordillère blanche plutôt que la route côtière le long du Pacifique. On ne regrette pas, ça grimpe direct assez fort mais quels paysages sur toute la vallée. Premier bivouac à 4200 mètres au milieu de nul part entre Abancay et Andayhualas. Cette journée sur une piste en travaux s’est plutôt bien passée, on aura juste laissé un peu de gomme dans un virage en épingle un peu chaotique et pentu !

Route Andahuaylas (3)Route Andahuaylas (5)

Deuxième jour, les paysages s’enchainent, on se pose au bord d’une lagune près d’Andayhualas où nous sommes très bien accueillis par les locaux  … pas l’habitude de voir beaucoup de “gringos” dans le coin. On visite le site de Sondor petite cité construite par les ennemis des incas les Shinkals. Puis c’est reparti pour quelques km d’asphalte. On stoppe en bord de rivière  pour la nuit. L‘accès est un peu encombré, Phil doit sortir la machette pour dégager les quelques énormes troncs d’arbres en travers, du coup c’est Momo qui prend les commandes. Il fait doux et on peut sortir table et chaises pour diner dehors à la lueur des bougies.

Laguna Pacucha - Andahuaylas (3)Sondor (3)

Sondor (4)Route Ayacucho (2)

Troisième jour on atteint Ayacucho. Les copains veulent trouver un garage pour essayer de gérer un petit problème de courroie.  On en profite pour visiter la ville et faire remplir notre bouteille de gaz. Le mécano mettra plus de temps que prévu du coup ce soir on bivouaque dans la cour du garage. Les klaxons incessants de la nuit nous font lever le camp au petit matin, on reprend la route, les copains nous rejoindrons dès que possible. C’est une magnifique route qui nous attend, la bonne surprise est qu’elle est asphaltée de bout en bout. Nouveau passage en haute altitude, 4900m cette fois ci, sous quelques flocons de neige ! L’accueil dans la ville est chaleureux … pas l’habitude de voir des têtes blondes aux yeux clairs, les gens nous accostent  facilement, curieux de nous voir là, les cellulaires sortent des poches pour prendre les garçons en photo.

Route Huancavelica (37)Route Huancavelica (25)

Route Huancavelica (28)Route Huancavelica (3)

Route Huancavelica (5)Route Huancavelica (33)

Route Huancavelica (11)Route Huancavelica (32)

Lukas - Huancavelica (3)

Bonne surprise ce matin sur la boite mail, les Moreros sont repartis du garage et nous rejoignent aujourd’hui ! Le temps de faire deux ou trois courses au marché et les voilà ! 14h on reprend la route en convoi. Objectif du jour : la laguna Paca. On arrive vers 15h et le soleil brille, on en profite quelques heures. Lukas sort sa canne à pêche et nous les chaises mais c’est sans compter sur une averse de grêle qui gâche un peu la fête !

Route Huancayo (2)Route Huancayo (10)

Route Tarma - Laguna Paca (1)Route Tarma - Laguna Paca (3)

Dimanche, voilà une semaine que l’on roule. On décide de se faire un petit détour pour rejoindre le Bosque de las Piedras. Ce site est considéré comme la plus vaste et la plus haute forêt de roches au monde. C’est aussi un endroit réputé pour la varappe et Laurent en profite pour nous faire partager son gout pour l’escalade. Bon … certains sont plus doués que d’autres ! On bivouaque au milieu de cette forêt, c’est chouette, manque juste un peu de soleil.

Bosque de Piedras (9)Bosque de Piedras (12)

Bosque de Piedras (5)Bosque de Piedras (3)Bosque de Piedras (6)Bosque de Piedras (8)

Bosque de Piedras (14)Bosque de Piedras (28)

Lundi nous atteignons Huanuco. Ne reste plus qu’à trouver un bivouac aux abords de la ville car demain on attaque la petite route pour rejoindre Huaraz. Après quelques kilomètres, on stoppe devant une maison avec un terrain de foot, les proprio sont assis devant la maison et nous accueillent chaleureusement. Le passage est étroit et sableux … il faut plusieurs manœuvres pour parvenir à passer la petite bosse sans rien accrocher et sans rester coincer dans un trou. Une fois posé sur le terrain de foot au milieu des vaches, les enfants sortent les ballons et on s’en va boire une bonne bière bien fraiche en compagnie de nos hôtes.

Route La Union (3)Route La Union (4)

Mardi, de bonne heure, on attaque cette route étroite mais en bon état. Ça grimpe fort, on remonte à plus de 4500 mètres. Les panoramas s’enchainent et nos traversées de village ne passent pas inaperçues … les “hey gringos !” font écho dans ces villages de montagne. Nous stoppons à La Union sur la place du pueblo. C’est de nouveau l’affluence, serions nous des bêtes curieuses ?

Mercredi dernière ligne droite, nous quittons l’asphalte pour traverser le parc Puya Raimondi pour rejoindre Huaraz. La route est à couper le souffle, les premiers glaciers apparaissent … nous sommes à plus de 4700 mètres mais les nuages une nouvelle fois nous gâchent un peu le plaisir en cachant les pics. On profite quand même d’une éclaircie pour approcher un des glaciers avant le déjeuner. On a bien fait car en tout début d’après midi c’est un gros orage de grêle qui s’abat sur nos têtes … le ciel est noir et le paysage blanchit à vue d’œil. On attend un moment que ça se calme et on repart au ralenti sur une couche de 3 ou 4 cm de billes blanches. On se fera surprendre dans un petit raidillon, mélange de boue et de grêle. On plante une première fois. Un petit coup de marche arrière, on braque à gauche, à droite et on sort. Allez, un peu d’élan, on fait ronfler le moteur ou du moins on essaye, car à cette altitude il y a une grosse perte de puissance et on y retourne ! ça patine, ça zigzague, on passe les ornières, mais on est trop ralenti pour passer la dernière petite bosse. Ah, il ne manquait pourtant pas grand chose. Afin de ne pas retourner dans le champ de patate, on tente de pousser. Laurent est alors bien seul, les filles resteront sur le bas coté faire des photos et des commentaires. Bon à part enfumer les poumons du vaillant savoyard, il ne se passe pas grand chose, du coup on sort la sangle de traction. Les Mor-héros sont devant nous, ils vont nous tirer un peu. Laurent jubile déjà … “quoi ? Les grains de sel plantés sur la neige … “ Je me demande s’il n’a pas volontairement labouré le terrain avant qu’on arrive ? Bref une petite tirette et on peut poursuivre la route. Un peu plus loin, nouveaux glaciers, il y a une rando possible et un espace camping. On hésite à bivouaquer là-haut mais la météo est trop incertaine, alors on continue jusqu’à Huaraz.

Route Huaraz (22)

Route Huaraz (24)Route Huaraz (19)

Route Huaraz (5)Route Huaraz (9)

Route Huaraz (11)Route Huaraz (17)

Route Huaraz (25)

Roude Huaraz - Ballade au Glacier (4)Roude Huaraz - Ballade au Glacier (6)

Roude Huaraz - Ballade au Glacier (7)Roude Huaraz - Ballade au Glacier (12)

Route Huaraz - Après l'orage de grèle (11)Route Huaraz - Après l'orage de grèle (1)

Route Huaraz - Après l'orage de grèle (4)Route Huaraz - Après l'orage de grèle (10)

Route Huaraz - Après l'orage de grèle (8)Route Huaraz - Après l'orage de grèle (13)

Au passage nous découvrons les Puya Raimondi. Ces étranges plantes mesurent plus de 10m de haut, attendent 1 siècle pour éclore une seule fois en 20000 fleurs blanches et meurent peu de temps après. Milieu d’après midi, après 10 jours de route nous voilà arrivés dans cette fameuse Cordillera Blanca. On se pose sur la parking d’un hôtel … ce soir c’est douche chaude et Wifi à volonté !

Route Huaraz -Puya Raimondi (12)Route Huaraz -Puya Raimondi (8)Route Huaraz -Puya Raimondi (10)Route Huaraz -Puya Raimondi (17)

Route Huaraz -Puya Raimondi (15)

Route Huaraz -Puya Raimondi (16)Route Huaraz -Puya Raimondi (19)

Huaraz est une ville agréable et touristique au pied de la Cordillera Blanca d’un coté et la Cordillera Negra de l’autre. Les lagunes et les sommets ne manquent pas dans la région et les possibilités de trek non plus. La Blanca c’est 20km de large, 180km de long, et plus de 50 sommets entre 5700m et 6768m (Huascaran). Pour comparaison il n’y a que 3 sommets au dessus de 5700 en Amerique du nord et aucun en Europe. Mais la météo instable nous refroidit quelque peu : risques de pluie, nuits froides, c’est trop tendu pour partir plusieurs jours en tente avec les enfants, on est un peu trop tard dans la saison pour cela. On essaye alors de monter vers la Laguna Churup mais le CC ne passe pas, le chemin est trop escarpé. Tant pis, on fait demi tour pour rejoindre Monterrey et ses thermes à quelques km de Huaraz. On pensait stationner sur le parking mais en arrivant Phil repère un restaurant avec un grand terrain. Après quelques minutes de discussion avec les sympathiques patrons nous voilà installés dans un joli cadre de verdure … il y eau, wc, douche chaude, jeux enfants, babyfoot … Francisco espagnol, David péruvien et Flore équatorienne ont ouvert cet établissement 1 mois plus tôt et envisageaient de faire un camping sur ce terrain …  nous serons donc leurs premiers clients. Ils sont très accueillants et nous mettent vite à l’aise. Le lendemain on laisse le CC  sur place et on monte avec les Moreros pour aller randonner à la Laguna  Churup. 8h, tout le monde est dans le sprinter et à 9H30 on commence l’ascension vers la laguna. Elle est à 4500m ça fera 700 mètres de dénivelé positif pour l’atteindre. La rando est splendide avec une partie d’escalade pour le plus grand plaisir des enfants. Un bon pique nique là haut et on redescend ravis de la sortie.

Laguna Churup (1)Laguna Churup (5)Laguna Churup (3)

Laguna Churup (1)

Laguna Churup (6)Laguna Churup (13)Laguna Churup (7)

Laguna Churup (18)Laguna Churup (26)

Laguna Churup (20)Laguna Churup (23)

En fin de journée les 4 loustics  sont un peu k-o, on leur prépare de bonnes spaghettis bolo qu’ils dévorent pendant qu’on se fait l’apéro au bar du resto. Les patrons nous font gouter la spécialité péruvienne qu’est le Pisco Sour : mélange de pisco (alcool blanc local) de blanc d’oeuf monté en neige, de sucre, de citron, de glace … du velours !  Ils en profitent aussi pour nous mettre en appétit avec une petite assiette d’un plat de leur carte … eumm ! Flore et David sont cuisiniers et ils ont travaillé plusieurs années en Espagne. Avec Laurent et Julie, il ne nous faudra pas longtemps pour commander 4 plats, du vin et coucher nos têtes blondes ! un restaurant sans les enfants ça faisait longtemps ! Sans doute au St Co avant le départ soit plus de 8 mois !

Samedi et dimanche on se rend aux ruines de Chavin de Huantar. La culture Chavin est considérée comme une des plus anciennes grande civilisation pré inca du Pérou. Elle se distinguait dans beaucoup de domaine de l’agriculture, del’élevage, de la fabrication d’objets en céramique ou en métal et surtout dans la conception de batiment et de canaux. Ce site est un dédale de galeries souterraines, les enfants adorrent !

Chavin de Huantar (1)Chavin de Huantar (4)

Chavin de Huantar (29)Chavin de Huantar (19)Chavin de Huantar (13)

Chavin de Huantar (20)Chavin de Huantar (21)

Chavin de Huantar (34)Chavin de Huantar (40)

Lundi, nouvelle semaine, on continue notre route pour aller à Yungay, autre départ pour des randonnées dans la Cordillera Blanca. On grimpe une trentaine de km d’une piste un peu chaotique pour arriver aux Lagunas LLanguanuco. Nous bivouaquons sur l’aire de camping au pied du Huascaran. Mardi départ de rando vers 9h pour se rendre à la laguna 69 l’une des plus belles de la cordillère. C’est reparti pour 3h de grimpette et 700 mètres de dénivelé. Un magnifique chemin nous mène au pied du glacier devant cette étendue d’eau turquoise. C’est splendide … manquait qu’une pointe de soleil et un coin de ciel bleu  pour que se soit parfait. Mais il fait bon et on profite du lieu, seuls, pendant un bon petit moment. Retour aux camions et on rebrousse chemin pour bivouaquer un peu plus bas près de l’autre lagune. A la tombée du jour, un guardaparque fait son apparition et vient nous réclamer 65 soles (18€) par personne pour dormir là !!! Tant pis, on plis les gaules et on redescend jusqu’à l’entrée du parc.

Lagunas LLanguanuco (3)Lagunas LLanguanuco (7)

Lagunas LLanguanuco (10)Lagunas LLanguanuco (26)

Lagunas LLanguanuco (22)Lagunas LLanguanuco (29)Lagunas LLanguanuco (32)Lagunas LLanguanuco (36)

Lagunas LLanguanuco (37)Lagunas LLanguanuco (51)

Lagunas LLanguanuco (3)

Lagunas LLanguanuco (1)

Mercredi on quitte cette cordillère avec quelques regrets … On n’aura pas pu faire ce magnifique trek de 4 jours la faute aux nuages qui auront souvent cachés les sommets. Direction le Pacifique avec passage par le Canyon del Pato, célèbre pour ses fameux 35 tunnels creusés à la main dans la roche. Encore une piste à flanc de falaise coincée entre les cordillères Blanca et Négra. Par endroit, seule une petite quinzaine de mètres sépare les 2 versants,  vraiment pas large ! Sans parler bien sûr des tunnels qui pour certains sont à peine plus hauts et plus larges que le camping car, ne sont pas éclairés et très poussiéreux!

Route Canon Del Pato (2)Canon del Pato (8)

Canon del Pato (12)Canon del Pato (7)Canon del Pato (11)

Fatigués par des km de tôles ondulées, le convoi stoppe au bord de rio Salta … le soleil brille, il fait chaud, cool ! Jeudi on reprend la route et en milieu d’aprem nous voilà garés sur le front de mer à Huanchaco, ça faisait un moment qu’on n’avait pas vu l’océan. Vendredi le soleil fait son retour et on reste là 3 jours. On espère aussi voir les 4 Mouss, ils étaient à priori quelques jours derrière nous, on attend des news. On profite de la plage, du sable et des jeux qui vont avec. A midi c’est petit tour au marché et resto de poissons avec notamment le ceviche (poisson frais cuit dans une marinade de citron, d’herbes et d’épices). le soir c’est apéro avec les copains, on profite de nos derniers bivouacs ensemble.

Huanchaco (3)Huanchaco (4)

Huanchaco (7)Huanchaco (12)

Huanchaco (20)Huanchaco (21)

En ce lundi 11 novembre, c’est une matinée particulière … rien à voir avec un quelconque armistice ! Les Moreros viennent de prendre leur billet retour … mardi en huit … il leur reste une petite semaine ! C’est une sensation bizarre car c’est avec Laurent Julie Augustin et Léonie que nous avons partagé le plus de choses pendant ces 8 mois de voyages ! Plus d’une cinquantaines de bivouacs et au moins autant d’apéros, un paquet de bonnes bouffes, de franches rigolades, de randos. Sensation bizarre aussi de se dire que notre tour viendra, que toutes les bonnes choses ont une fin. Les au-revoir sont émouvants, c’est une petite partie de cette aventure qui s’en va ! Les bons petits plats et la rubarbe de Laurent, les nouilles et les réveils de Julie, la complicité d’Augustin et Hugo … et surtout la tornade Léonie vont nous manquer ! A+ dans le bus les copains !

Donc il est bien midi quand on lève le camp, on embarque au passage Alice (guitariste, pirate, voyageuse suisse) et Gisèle (cuisinière Argentine) qui cherchaient une voiture pour remonter en Equateur. 1ere étape toujours en bord de mer à Puerto Eten pour la soirée. Mardi matin direction Los Organos, petite station balnéaire. On bivouaque devant le petit port de pêche, l’endroit est vraiment sympa. La bonne nouvelle c’est que le thermomètre monte aussi bien dans l’air que dans l’eau … Lukas et Hugo s’empressent d’enfiler leur maillot de bain ! On se fait une petite balade sur la plage de sable fin et sur les conseils d’Adrien et Fred (nos compagnons de route dans le Lipez bolivien et sur le Salar) passés par là un mois et demi plus tôt on se renseigne pour une ballade en bateau. Tortues, Dauphins, Baleines et leurs petits seraient visibles dans le coin ! Malheureusement,comme souvent en ce moment, on est en fin de saison et on n’est pas du tout sur de voir tous ces animaux. Vu le prix un peu élevé de la sortie en mer, on décline. Mercredi on reste à Los Organos, on profite de la plage et du sable fin, du port de pêche, du poisson et des crevettes fraiches … mais pour cette dernière partie, pas de photo, j’ai cassé le disque dur !

Jeudi c’est direction la frontière, fini le Pérou. A peine 2 mois dans ce pays, on laisse derrière nous encore beaucoup de choses à explorer … Rendez-vous en Ecuador, Hasta Luego !

(14094)

5 commentaires sur “Du 20 Octobre au 14 Novembre – D’Abancay à Los Organos

  1. Répondre Laura nov 30, 2013 14 h 32 min

    Une bonne nouvelle !!!!!
    La France s’est qualifié pour le Brésil et le Portugal aussi
    Et 1et 2 et 3 zéros ⚽️

    • Répondre 4 grains de sel déc 16, 2013 4 h 12 min

      Coucou Laura
      Talvez vamos ficar na America do sul em vez de continuar na America central asim poderiamos ir na copa del mundo ao brasil !

  2. Répondre Laura nov 30, 2013 14 h 29 min

    Coucou Les cousins ont espère que vous allez bien ? Nous oui les photos sont superbes les paysages aussi .L’école se passe très bien Léo a participé à un match de rudby et il a marquée . Les documents sont super intéressant .
    C’est bientôt Noël

  3. Répondre ANNE MARIE nov 27, 2013 2 h 40 min

    QUE DU REVE AVEC VOS PHOTOS MERCI BIZ

  4. Répondre Nico et Nad nov 23, 2013 17 h 48 min

    Attention les grains de sel! A trop fréquenter des montagnards, vous allez y prendre goût. On espère que ça vous motivera à venir nous voir dans les Pyrénées à votre retour en France! D’ailleurs ne soyez pas tristes, les belles rencontres là-bas se poursuivent parfois (souvent!) ici!

    Ici la neige a fait son apparition et on prépare les skis!

    Votre récit nous a fait parcourir (avec envie!!!!!) des paysages que nous avions ratés à l’époque! Magnifiques! Que ces Andes sont belles!

    Continuer à bien à disfruter! On vous suit avec émotion!

Laisser un commentaire