Du 30 Avril au 08 Mai – Ile de Chiloé – Chili 5

Soleil à Ancud (22)Arrivée à Ancud, nous découvrons une ville animée où l’on se sent bien. Malgré la pluie les rues du centre sont très vivantes et on trouve un marché bien achalandé. On se fait un petit resto local à midi et on continue notre petit tour … Hum ça sent le fromage et la marée par ici ! c’est bon signe, car jusqu’à présent on n’a pas croisé grand chose qui y ressemblait. On ne résistera pas longtemps … un bon demi kilo pour le quipu et 3 araignées de mer finiront vite fait bien fait dans notre panier. A 1000 pesos (1,5€) les 3 crabes on ne va pas se priver et on risque fort de repasser sans tarder. Il n’y a plus qu’à faire la mayo et trouver un petit blanc. On ira se poser sur les hauteurs de la ville, près des falaises et de la plage. Il pleut toujours … ça fait 3 jours et les enfants tournent en rond dans le CC (en vrai ils sautent partout) il va falloir lâcher un peu les fauves à un moment ou un autre. Ni une ni deux on trouve une petite boutique sur le port qui ne vend que du vêtement de pluie … allez savoir pourquoi ? Les voila équipés … “A Chiloé, achète un ciré” disait le dicton il me semble ? Mercredi c’est une journée ensoleillée (enfin disons qu’il ne pleut pas entre 2 rayons de soleil) on en profite pour se balader sur le front de mer, des condors en rase-motte au dessus de nos têtes et des pélicans sur les rochers et dans la soirée un petit foot avec les loustics histoire de se mettre en appétit pour les crustacés. Finalement on opte pour une nuit de plus à Ancud, on profite même d’un beau couché de soleil et on pourra refaire le plein de crabe demain avant de poursuivre.

 

GP Resto Ancud (8)GP Marché Ancud (1)Soleil à Ancud (23)Soleil à Ancud (29)Soleil à Ancud (37)Soleil à Ancud (41)Soleil à Ancud (9)Soleil à Ancud (44)Couché de soleil à Ancud (1)Couché de soleil à Ancud (4)Couché de soleil à Ancud (32)

 

Jeudi c’est au nord ouest de l’ile que nous trouvons un bivouac mais le baromètre a refait une chute, la pluie de nous aura épargné qu’une petite journée, l’horizon est bien bouché ! Un petit gout de Bretagne il disait … bah ça nous manquait pas encore tant que ça ! Heureusement on s’en était remis pour 1000 pesos d’araignées, ça réconforte un peu.

 

 Gabun (2)Crabe et Fromage (2)Crabe et Fromage (4)

 

Eglise Castro (8)Vendredi on fait route vers le sud de l’ile. On stoppe à Castro pour la pause repas et on profite pour visité les Palafitos, maisons en bois sur pilotis en bord de mer et l’église (L’ile possède 180 églises en bois dont 16 sont classés au patrimoine mondiale de l’Unesco). Fin d’aprem on cherche un bivouac pour la nuit mais pas grand chose de terrible, du coup on poursuit la route vers le parc national. A l’entrée, surprise, le parc est déjà fermé et le portillon ne mesure guère plus de 2.70m, on ne passe pas. 18h La nuit est déjà là, on est passé à l’heure d’hiver depuis qqs jours et ajouté à la météo, c’est un peu glauque. On stationne devant l’entrée du parc et on verra demain. Samedi matin le parc est ouvert et il y a une autre entrée un peu plus loin, sans portique cette fois mais bien sableuse, bien creusée, étroite, bref on n’essaye même pas ! Tous les campings alentours sont fermés, on finira quelques kilomètres plus loin près d’un petit lac. Une mamie nous dirigera vers son “camping”, un terrain devant chez elle. Le chemin est en mauvais état mais ça devrait passer. Elle est très attentionnée au point d’enlever tous les cailloux qui trainent sur le terrain afin que les enfants ne se fassent pas mal. Elle viendra ensuite déplacer un tas de piquet en bois biens lourds ! une force de la nature cette petite dame, elle n’a pas l’air de s’arrêter souvent. Une petite balade en haut de la colline puis près du lac et retour au campement. Le temps est plutôt clément et les gars en profitent bien.

 

Castro (3)Eglise Castro (1)Eglise Castro (3)GP Eglise Castro (3)GP Eglise Castro (8)Palafitos Castro (4)Palafitos Castro (6)Cucao (1)Cucao (3)Cucao (10)

 

Dimanche après d’émouvants au revoir à notre hôte, nous voila de retour à Castro. C’est weekend, la ville est calme et on peut se garer facilement près de la grande place. Un peu de wifi gratos et on skype avec Arnaud et Hélène, nous avions démarrés notre périple ensemble mais nos routes ne se sont pas croisés depuis. On est content d’avoir de leurs nouvelles, ils sont toujours bloqués à Coyhaique en attente d’un nouveau ressort de suspension pour leur Volkswagen. On a enfin des nouvelles des Moreros, les copains savoyards. On s’était quitté il y a quasiment 10 jours en se disant “ à ce soir ou à demain” … ils nous croyaient derrière eux et avaient mis le frein à main pour nous attendre ! Franchement … où sont-ils allés chercher des inepties pareilles ??? Des montagnards devançant des bretons sur terrain gras … c’est comme si on leur apprenait à prendre un tire fesse ou à faire du chasse neige ! Bref ils arrivent quand même une semaine après nous sur l’ile ! De retour au Camping car, un poids lourd aménagé est garé devant nous. Tout à l’heure on ne voyait que nous dans la petite rue, maintenant on ne voit plus qu’eux ! Une famille belge sur la route : Benoit, Thi-Thanh et leurs 3 filles Maïlys, Morgane et Scali nous abordent avec un large sourire … ils nous connaissent déjà ! Ils avaient repéré le camping car quelques jours auparavant et avait parcouru notre blog. C’est une drôle d’impression d’être reconnu par des gens que tu ne connais pas. On a fait quasi le même parcours, ils sont partis de Buenos Aires au mois de janvier.  Ils remontent aussi, du coup nous faisons route ensemble vers Tenaun. La route côtière est belle mais c’est sport, mauvaise piste, pluie, gros dénivelés … je ne pense pas qu’on s’y serait aventuré s’il n’y avait pas eu le poids lourd belge et ses 4 roues motrices devant nous ! Encore une fois c’est passé, on n’est assez surpris de grimper des trucs pareils et surtout on est content de ne pas devoir sortir le kit de remorquage sous cette pluie battante. On se pause pour la soirée devant l’église en restauration et apéro dans le camion. Comme souvent dans ces cas là on parle voyage, itinéraire, projets … bref, parents et enfants sont ravis de cette nouvelle rencontre.

Tenaun (1)Tenaun (3)Tenaun (6)Tenaun (10)Tenaun (14)Tenaun (16)Tenaun (24)Tenaun (25)Tenaun (26)Tenaun (28)

Le lendemain, la météo nous offre un petit répit. Rapide tour du village, on apercevra de nouveau quelques dauphins  puis on fait route vers Quemchi. On a prévu d’aller au resto ensemble ce midi. Arrivés sur place on cherche point internet sur la petite place  pour savoir ou en sont Les Moreros … pas de net mais par contre il y a un sprinter très sale garé à quelques mètres ! Heureusement qu’il y a l’autollant de la Maurienne pour les reconnaitre … il y a du avoir quelques sorties de piste pour être si crassou !?! Cool … tout le monde au resto ! Belle ambiance pendant 2 heures et bonne bouffe. Après une petite ballade digestive, personne ne veut se quitter comme ça … reste à trouver un endroit pour stationner le convoi ! Pas simple !

 

Quemchi (1)Quemchi (10)Resto Quemchi (5)Resto Quemchi (2)Quemchi (3)Quemchi (4)Quemchi (6)

 

On tentera un parking mais on sera refouler car réservé aux semi remorques pour les livraisons, on finira par trouver une carrière, le spot ne fait pas rêver mais suffisant grand pour nos trois véhicules. Les enfants choisissent notre CC comme salle de jeu, nous irons donc chez Benoit et Thi-Thanh prendre l’apéro. 20h30, c’est chacun chez soi pour le diner, on couche les enfants dans la foulée, et 21h30 les parents se retrouvent pour attaquer le digestif. Les discussions se poursuivront jusque tard dans la nuit … Phil et Laurent, fidèles à leurs habitudes finiront la soirée en tête à tête !

Réveil pluvieux puis c’est l’heure du départ. Nos tommes de Savoie préférées vont arpenter le sud de l’ile,  Benoit, Thi-Thanh remonte vers Ancud par la route cotière et nous par la route principale. Nos chemins se séparent une nouvelle fois … A bientôt les Amis !

 

Bivouac à Quemchi (1)Bivouac à Quemchi (3)Bivouac à Quemchi (7)Bivouac à Quemchi (4)

 

A Ancud, toujours sous la pluie nous déposerons notre linge à la Lavanderia et on ira se poser à notre emplacement habituel, le plus à l’abri possible car une bonne tempête s’annonce. Mercredi matin on récupère le linge on passe au marché faire un stock de fromage mais pas de crabe à l’horizon les bateaux ne sont pas sortis à cause des intempéries … Grrrr. On quitte les insulaires et on continue vers le nord !

(2450)

5 commentaires sur “Du 30 Avril au 08 Mai – Ile de Chiloé – Chili

  1. Répondre le goff nov 28, 2014 20 h 06 min

    Oh non, pas d’invasions de campings cars à Chiloé, s’il vous plaît !!!!!

  2. Répondre los moreros mai 17, 2013 0 h 03 min

    salut les 4 grammes !

    Ah non de non notre cam’s n’est pas si sale, c’est sa couleur d’origine sable du désert!! C’est parce qu’on essaye de passer partout… enfin presque…
    C’est bien vrai le dicton Sur Chiloé achète ton cirée, nos enfants aussi on eu droit aux leurs!
    Bon vous avez mis les gaz cette semaine, c’est dommage le beau temps est revenu sur les volcans!

    Hasta luego pour l’apéro!
    La bise dans votre CC

  3. Répondre AM FRANCOIS mai 15, 2013 1 h 55 min

    belle évasion en découvrant les magnifiques paysages a 3h du matin au taf ;on adore …..Biz à tous les 4

  4. Répondre DAV/ DIV mai 14, 2013 18 h 39 min

    Mais il pleut toujours chez vous!!!!!!!!!! Juste une chose que nous n’avons pas vu sur les photos lors de la dégustation des crabes…… DE LA MAYO !!!!!!!!!!! Elle est où ???
    C’est intolérable un repas de crustacés sans cette fameuse MAYO. Autrement ça se passe toujours très bien et c’est tant mieux, continuez à nous envoyer de belles photos de votre voyage et à bientôt bisessss

    • Répondre 4 grains de sel mai 18, 2013 4 h 03 min

      Hello Div et Dav

      On l’avoue ! Pour le premiere araignée nous n’avions que de la mayo digne d’un Mac Do, on a donc fait sans … du pain beurre et du blanc ont bien suffit. Mais après avoir retourné l’ile on a fini par trouver le précieux sésame : un petit pot de veritable Maille de Dijon ! On en a fait un tupperware entier, on a du la finir au gouter !

      Des Bises

Laisser un commentaire